Alexa : usages français et opportunités pour les marques

Alexa : usages français et opportunités pour les marques. A l’occasion du Web2day, nous avons pu échanger avec Philippe Daly en charge du développement d’Alexa pour la France. Il nous en dit plus sur l’essor de la voix dans l’hexagone, les spécificités de ce marché, ainsi que les bonnes stratégies de marque à mettre en place.

On parle beaucoup d’Alexa dans le monde, mais où en est le produit en France ?
Alexa se développe en France, elle est présente via tous les appareils Echo. Nous sommes aussi intégrés sur d’autres devices, notamment la Freebox Delta. Nous avons à peu près 1400 Skills disponibles en France.

Quelles sont les spécificités du marché français ?
Les médias ont une importance toute particulière en France. Il était important quand nous nous sommes lancés de collaborer avec des médias au sens large : radio, presse écrite, presse nationale… Nous avons très vite vu un appétit et un intérêt très fort des radios. C’est d’ailleurs un peu leur revanche à une époque où on pouvait les voir comme un média “moribond”. Pourtant sur la voix, elles ont le contenu, l’expertise, les podcasts, et une identité sonore.

La domotique est aussi un usage très fort. Sur ce sujet, nous travaillons plutôt avec des acteurs globaux tels que Philips par exemple, Legrand, EDF…

Sur la partie plus ludique, nous avons aussi beaucoup de Skills à destination des enfants qui fonctionnent très bien (Mon Jardin Musical). Une Skills comme Akinator est par exemple une très belle réussite commerciale française. Toutes les jeunes pousses qui ont émergé avec la voix comme ShirkaLAB sont très bonnes côté publishing, mais elles accompagnent aussi des marques.

https://www.blogdumoderateur.com/alexa-amazon-france-marques/?utm_source=blogdumoderateur&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter_hebdomadaire

Quelles sont les spécificités du marché français ? Les médias ont une importance toute particulière en France. Il était important quand nous nous sommes lancés de collaborer avec des médias au sens large : radio, presse écrite, presse nationale… Nous avons très vite vu un appétit et un intérêt très fort des radios. C’est d’ailleurs un peu leur revanche à une époque où on pouvait les voir comme un média “moribond”. Pourtant sur la voix, elles ont le contenu, l’expertise, les podcasts, et une identité sonore.