Pamiers quatrième semaine de confinement les services de la ville restent à pied d’œuvre dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité

Page breadcrumbsEnd of page breadcrumbs

À l’entrée dans la quatrième semaine de confinement, les services de la ville restent à pied d’œuvre dans le cadre du Plan de Continuité d’Activité. Hier comme tous les lundis une visio-conférence s’est déroulée avec les principaux directeurs de service, les syndicats, le Maire André Trigano et le 1er adjoint Gérard Legrand.

La collecte des déchets est effectuée par le SMECTOM. A ce jour seules les ordures ménagères sont ramassées et non les sacs jaunes car le centre de tri du SMECTOM est à l’arrêt. En ce qui concerne les sacs jaunes, il est demandé aux usagers de les stocker. En l’absence de ramassage, la recherche d’une solution alternative est en cours. Pour les ordures ménagères, elles doivent être stockées dans les conteneurs individuels qui ne sont sortis que lorsqu’ils sont pleins ou déposés dans les bornes enterrées . « Des mesures de désinfection des abords de ces bornes et des points de regroupement sont d’ores et déjà prises, tout comme les poignets permettant l’ouverture de ces équipements », souligne-t-on en mairie. Les agents de nettoyage de la ville pallient le « manque de civisme de certains qui, ne respectant aucune règle, déposent les ordures aux pieds des conteneurs ou des bornes enterrées ». Le Maire insiste sur « le respect des consignes et en appelle aux Appaméens pour que, dans cette période compliquée, chacun puisse apporter sa contribution au maintien de la salubrité de la ville« . Une surveillance accrue des zones où les règles de dépôt ne sont pas respectées va être mise en œuvre dans les jours qui viennent.

Désinfection : la ville a reçu un avis défavorable de la Direction Régionale de l’Environnement en lien avec l’Agence Régionale de Santé pour que soit effectué à grande échelle une désinfection des rues. Seul le mobilier urbain de la place de la République, les rambardes d’appui devant les magasins de l’hyper-centre, ainsi que les poignets et les abords des conteneurs enterrés et bacs de regroupement seront désinfectés de façon régulière.

Action du CCAS : depuis le début de la crise, la ville prend en charge un appel téléphonique régulier et spécifique aux personnes inscrites (à leur demande) sur le répertoire communal. Les personnes âgées, en situation de dépendance et ou d’isolement peuvent toujours s’y inscrire en contactant le CCCAS au 05 61 60 95 50. D’autre part, La ville en lien avec les deux épiceries principales du centre-ville a pris en charge le portage des courses pour les personnes ne pouvant se déplacer et la semaine dernière ce sont 40 livraisons qui ont eu lieu par des agents municipaux volontaires.

Accueil des enfants de soignants, des fonctionnaires de police, de la gendarmerie et pompiers : Pour la période des vacances de Pâques qui vient de s’ouvrir, cet accueil est organisé en accord les services de la Jeunesse et des Sports sur le site de Las Parets avec des agents qui se relaient par roulement. De nombreuses mesures sont prises pour la protection du personnel et pour le nettoyage des locaux, mobilier et jouets.

Police municipale : La Police Municipale poursuit ses missions de surveillance générale et de sécurisation des commerces ouverts. De plus elle contrôle les attestations dérogatoires de déplacements qui doivent être fournies par les personnes sortant de leur domicile durant la période de confinement ( 1150 contrôles effectués la semaine passée).
Maison des associations : Elle accueille depuis la semaine dernière le centre d’accueil médical dédié au COVID 19, de 14 H à 18 H . La ville prête les locaux et assure leur entretien.

Don de nourriture : La ville a fait don aux Restos du Cœur des denrées alimentaires non utilisées par la restauration scolaire mise à l’arrêt depuis le confinement.

Les élus municipaux saluent « tous les services de la ville,  tous les employés municipaux sur le terrain qui se rend volontaires pour accomplir des tâches parfois ingrates. La ville veille à leur protection par la mise à disposition de vêtements de travail adaptés et renouvelés, de masques et d’une formation spécifique sur les bons gestes à adopter. Un grand merci à eux qui font preuve d’un dévouement et d’un sens aigu du service public. »

Pamiers au temps du confinement : il n’y aura pas de désinfection à grande échelle des rues

RSS
Follow by Email