Covid : la sédentarité liée à la sévérité. L’activité physique régulière se traduit généralement par une diminution de l’inflammation, donc une meilleure capacité à répondre à une menace infectieuse.

Covid : la sédentarité liée à la sévérité

Covid : la sédentarité liée à la sévérité.

L’activité physique régulière se traduit généralement par une diminution de l’inflammation, donc une meilleure capacité à répondre à une menace infectieuse. Si on les compare aux sédentaires, les personnes qui font de l’exercice régulièrement ont moins d’infections respiratoires. Une équipe du Centre médical Kaiser Permamente (Californie) a voulu savoir si cette relation est vérifiée dans le cas du covid. L’étude a porté sur les dossiers médicaux de 48 440 patients adultes ayant eu un diagnostic de covid entre le 1ᵉʳ janvier et le 21 octobre 2020. Les auteurs disposaient d’au moins trois mesures de signes vitaux pour l’effort enregistrées entre mars 2018 et mars 2020. Ils ont ensuite confronté le niveau d’activité physique déclaré par chaque patient aux risques d’hospitalisation, d’admission en soins intensifs et de décès après diagnostic covid. La cohorte étudiée a été classée en 3 niveaux : 1) constamment inactif, soit 0 à 10 minutes d’activité physique par semaine ; 2) activité modérée, soit 11 à 149 minutes par semaine ; 3) conforme aux recommandations, soit au moins 150 minutes par semaine. 

Les données démographiques et les facteurs de risque connus ont été pris en compte afin d’isoler le rôle de la sédentarité et de déterminer si l’inactivité était associée aux complications du covid. Résultats : les malades de niveau 1 avaient un risque d’hospitalisation plus de 2 fois plus élevé que ceux de niveau 3. Ils avaient un risque également près de 2 fois plus élevé d’admission en soins intensifs et plus de 2 fois plus élevé de décès. 

Un niveau modéré d’activité apparaissait également protecteur, mais dans une moindre mesure. En conclusion, les chercheurs recommandent bien évidemment que les autorités sanitaires encouragent l’activité physique. 

Covid : la sédentarité liée à la sévérité. L’activité physique régulière se traduit généralement par une diminution de l’inflammation, donc une meilleure capacité à répondre à une menace infectieuse.

(Source : Thierry Souccar sur LaNutrition.fr) Covid : la sédentarité liée à la sévérité Micro.

chevron_left
chevron_right